Bâtiments à énergie positive


Les informations présentées dans ce site, actuellement en cours de construction, sont issues de travaux menés par l'ADEME. Ces travaux ont pour objectif d'une part de disposer d'une cartographie actualisée des opérations qualifiées "à énergie positive" aujourd'hui en France, réalisées ou en cours de réalisation, sur la base des informations disponibles ; d'autre part, de réaliser une analyse approfondie sur un panel d'opérations représentatif des différents usages et des différentes zones climatiques. A ce jour, le site donne accès à la cartographie et à la liste des opérations identifiées. Quarante-trois fiches descriptives détaillées d'opérations y sont également publiées.

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à ces travaux et sommes à votre disposition pour plus d'informations.



Accès à la
base de données


  • A propos des critères de sélection des opérations :

A ce jour, aucune définition réglementaire, ni label volontaire de « bâtiment à énergie positive » ne sont formalisés : le périmètre, les caractéristiques et les exigences de ces bâtiments doivent encore être fixés. Le futur label associé à la RT 2012, qui est en cours de définition par les Pouvoirs Publics, devrait pouvoir combler ce vide et comporter un niveau « BEPOS ». Dans l’attente d’une définition réglementaire, les « bâtiments à énergie positive » étudiés dans le cadre de ces travaux sont des bâtiments issus de la cartographie générale présentée sur ce site et répondant en général aux critères suivants :

BBC avant déduction production PV + production locale > consommations conventionnelles(*)
bâtiment répondant a minima aux exigences du label BBC 2005 avant déduction de la production d’électricité d’origine photovoltaïque
ET consommations conventionnelles compensées en totalité ou presque par une production d’électricité d’origine renouvelable
bâtiment livré(*)
zone climatique
couverture des différentes zones climatiques (France métropolitaine)
secteur
couverture des différents secteurs (résidentiel, tertiaire)
autres consommations énergétiques
prise en compte d’autres consommations hors périmètre RT
présence d’une instrumentation de suivi
suivi des consommations réelles en phase d’exploitation
(*) critère prioritaire